3 choses que vous devez savoir à propos de Daech

J’ai appris à bien connaître les combattants de l’EI en Syrie, après tout, j’ai passé une bonne partie des deux dernières années à filmer et à documenter une série de combattants étrangers pour plusieurs chaînes de télévision. Je peux comprendre pourquoi certains puissent être confus au sujet de l’EI, car les musulmans sont très sceptiques à l’égard de ce qu’ils voient dans les médias. Certains se demandent s’il s’agit d’une conspiration contre des combattants musulmans bien intentionnés. Je comprends leur hésitation. En tant que journaliste, je suis les médias de très près et tout ce que nous avons à faire, c’est de regarder l’horrible couverture médiatique des événements de Gaza pour savoir que quelque chose ne va vraiment pas avec les médias traditionnels. S’agit-il d’un autre cas de ce genre ?
Pour faciliter la lecture, j’ai énuméré 3 raisons pour lesquelles je crois que l’EI a empoisonné la révolution syrienne.

#1  Aucun soutien du peuple


En toute honnêteté, les syriens qui vivaient sur son territoire et ceux qui vivaient hors de son territoire détestaient l’EI. La plupart d’entre eux pensaient qu’ils avaient simplement échangé la tyrannie de Bachar Al Asad contre la tyrannie de l’EI. Ils se considéraient comme des citoyens de seconde zone dans leur propre pays. La plupart des gens ne s’en rendent pas compte, mais l”EI est composé à 95% de combattants étrangers. Ils marchaient dans les rues et méprisaient les Syriens moyens et beaucoup d’entre eux ne rendaient pas le “salaam” quand on les saluaient car ils ne voyaient pas beaucoup de Syriens comme musulmans. Oui, c’est vrai que les Syriens en général aiment leurs cigarettes, leurs musiques, et d’autres choses qu’ils devraient délaisser, mais les considérer comme des non-musulmans ???? C’est aller très loin. Pourquoi les Syriens n’adhèrent-ils pas massivement à l’EI ? Jabha Islamiyya, Jabha An Nusra, et tous les autres groupes islamiques sont majoritairement syriens avec une minorité de combattants étrangers. Pourquoi pas l’EI ? C’est parce que l’EI a terrorisé les autochtones et que personne ne voulait les voir à la tête de leur pays, donc encore moins les rejoindre. Leurs prisons étaient pleines de faibles Syriens qui avaient tenté de fuir leur idéologie corrompue. Où sont les Syriens qui sont censés encourager la “montée” de l’EI? Je n’en connais aucun.

#2 L’EI combat les autres groupes de moudjahidines.


Les combattants de l’EI en Syrie ne sont pas sur une seule ligne de front contre l’armée de Bachar Asad. Je sais que c’est un choc pour beaucoup de ceux qui sont tombés en proie aux vidéos Youtube héroïques mettant en scène des combattants de l’EI, mais après avoir passé beaucoup de temps à travers le pays, je peux vous dire avec certitude que toutes leurs ressources que des donateurs musulmans bien intentionnés leur ont données sont utilisées pour combattre les autres groupes de moudjahidines. Ils ne représentent aucune menace pour les forces d’Assad car ils ne les combattent nulle part en Syrie. Sans la peur de voir mon compte fermer sur Facebook, je vous montrerai des photos de la façon dont ils ont décapité des combattants moudjahidines d’Ahrar As sham, Jabhat An Nusra et d’autres groupes combattant le régime Assad. Quelle horreur de voir les têtes de combattants musulmans barbus sur le sol avec un combattant de l’EI posant au-dessus d’eux tenant un couteau et un doigt en l’air comme s’il avait tué ces jeunes hommes pour Allah. L’EI estime qu’ils sont les seuls à prendre l’islam au sérieux et tous les autres sont des égarés. C’est pourquoi ils ont versé avec empressement le sang de ceux qui avaient livré de nombreuses batailles contre les forces du régime.


Bien que 95 % de l’EI soit composé de combattants étrangers, cela ne veut pas dire que 95 % des combattants étrangers ont rejoint l’EI. Les médias veulent faire croire à l’ensemble de la population que, dans la mesure où cela correspond à leur récit, “les combattants étrangers sont une menace pour leur pays d’origine”. En fait, l’EI a rendu les choses très difficiles pour les combattants étrangers en Syrie de par leurs exactions. Ainsi, certains Syriens ont commencé à détester TOUS les combattants étrangers en raison des actions de l’EI car ils ne pouvaient pas voir facilement la différence entre les combattants de l’EI et les combattants non-syriens d’autres factions.

 

#3 Aucun soutien des oulémas et des personnes d’influence


Il n’y a pas UN seul grand alim (singulier de ouléma) qui s’est prononcé en faveur de l’EI et de la revendication de son dirigeant au titre de calife. En fait, c’est tout le contraire, ils se sont tous prononcés à l’unisson pour dénoncer la revendication au califat en particulier et au mouvement en général. L’EI a été dénoncé par plusieurs Shaykhs qui sont respectés par les gens du Jihad comme Shaykh Abu Muhammad Al Maqdisi, Shaykh Abdullaah AL Muhaysini, et Shaykh Abu Qatada, sans parler d’une énorme réprimande d’Ayman Zawahiri* et de son ordre à l’EI de quitter la Syrie.
Un petit nombre de musulmans dans le monde ont une vision apocalyptique de la manière dont les choses devraient être et l’EI semble leur convenir parfaitement. Ils pensent que l’EI est sur la vérité simplement parce que les médias et les masses sont contre eux. Ceci ne peut en aucun cas être utilisé comme preuve. Le monde en général est contre les violeurs, les meurtriers et les voleurs aussi. Peut-on dire que ces gens là sont sur la vérité simplement parce que le monde s’oppose farouchement à eux ?

Comment pourrions-nous, en tant que musulmans, ne pas mépriser un mouvement qui n’a :
*PAS LE SOUTIEN DES POPULATIONS LOCALES
*PAS LE SOUTIEN DES AUTRES COMBATTANTS MOUDJAHIDIN.
*AUCUN SOUTIEN D’UN SEUL SAVANT MUSULMAN CONNU
Est-il possible qu’un groupe comme celui-ci puisse apporter des avantages à la vie des musulmans qu’il dirigerait dans sa région ? Est-il possible qu’il puisse apporter la paix et l’union des musulmans du monde entier ? Ou est-il plus probable qu’il apporterait plus de désunion, de destruction et de chaos ?


Conclusion
Un manque total de sagesse de la part de ce groupe dirigé par Abu Bakr Baghdadi est ce qui a nui aux aspirations légitimes du peuple syrien. Alors que les combattants étrangers et leurs homologues syriens ont permis la prise de vastes étendues de territoire pendant le début de cette révolution, le régime craignait ce mélange. Ces avances ont pratiquement cessé dès que la nouvelle de ce prétendu “Califat” a été annoncée. Le moins que l’on puisse dire est que le groupe de Bagdadi manque cruellement de sages dans ses rangs et qu’il ne peut en aucun cas être qualifié de “sauveur” de la nation musulmane de quelque manière que ce soit.

Bilal Abdul Kareem, journaliste d’On The Ground News, article de 2014.

*Annotation de ma part : Ces personnes ne sont en rien des références pour moi, mais ce sont les têtes pensantes de la jihadosphère depuis des décennies. Il est toujours intéressant de savoir que même les références djihadistes sont toutes contre Da’ech.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*