MBS et les Ouighours

Le problème avec les tyrans arabes soutenus par l’Occident, c’est qu’ils sont toujours à la recherche de bons moyens pour sévir contre leurs populations musulmanes. La plupart du temps, ils sont trop stupides pour trouver des façons originales de faire ça. Ils ont besoin de s’inspirer d’autres pays. C’est un bon exemple :

Middle East Eye :

Le puissant prince héritier Mohammed bin Salman d’Arabie saoudite semblait défendre l’utilisation par la Chine de camps d’internement pour restreindre les membres de la minorité musulmane du pays, ignorant les appels lui demandant de dénoncer la situation des Ouïghours.

Sans identifier spécifiquement les Ouïghours, le dirigeant saoudien a déclaré vendredi (selon le CCTV, un organisme d’Etat du pays) au président chinois Xi Jinping que la Chine a le droit de prendre des mesures antiterroristes et de désextrémisation pour sauvegarder la sécurité nationale, selon les informations de l’AFP.

“L’Arabie saoudite la respecte et la soutient et est disposée à renforcer sa coopération avec la Chine” a déclaré bin Salman.

Tout cela pour le gain financier, bien sûr :

Les commentaires de MBS sont arrivés au terme d’un voyage de deux jours à Pékin qui s’est conclu par la signature par l’Arabie Saoudite d’un contrat de 10 milliards de dollars pour un complexe pétrochimique et de raffinage dans le pays.

Voici la vrai raison :

Lors d’une rencontre avec le prince héritier vendredi, le vice-premier ministre chinois Han Zheng a également déclaré que les deux pays devraient renforcer leurs échanges sur leurs expériences en matière de déradicalisation, a déclaré l’agence de presse officielle chinoise Xinhua dans un rapport séparé.

Le royaume du Golfe s’est également engagé à coopérer avec la Chine en matière de lutte contre le terrorisme, tout en signant 35 accords de coopération économique avec la Chine pour un montant total de 28 milliards de dollars, selon l’Agence de presse saoudienne.

La Chine a fait l’objet de nombreuses critiques internationales pour son bilan en matière de droits de l’homme et, en particulier, pour les abus qu’elle a commis à l’égard des membres de la minorité musulmane ouïghoure.

On estime qu’un million d’Ouïghours, environ 10 millions dans la province du Xinjiang, dans le nord-ouest du pays, sont détenus dans des camps d’internement, surnommés “camps de rééducation” par Beijing.

Il admet littéralement qu’ils échangent des notes sur la façon de réprimer les musulmans. Une telle répression est toujours justifiée par les mots “anti-terrorisme” et “déradicalisation”. Ce n’est pas nouveau. Depuis le début du colonialisme dans le monde musulman, toute résistance musulmane à la mission coloniale a été qualifiée de “terrorisme” et d'”extrémisme”, ce qui justifiait les mesures de répression les plus brutales. Et tout musulman de l’extérieur qui s’élève contre une telle répression est considéré comme un “sympathisant terroriste” qui “apporte un soutien matériel aux terroristes”. C’est ainsi que de nombreux frères musulmans innocents aux États-Unis ont été enfermés sur la base de fausses accusations parce qu’ils ont osé dire que les musulmans ne devraient pas être bombardés en Palestine, Afghanistan ou encore en Irak.

Parce que la Chine est un rival géopolitique des États-Unis, la machine médiatique américaine n’hésite pas à souligner le sort de nos frères musulmans ouïghours. Mais ils ne montreront pas, et encore moins ne dénonceront pas, la même oppression musulmane de la part des agents et alliés américains. En fait, ils font de leur mieux pour le dissimuler ou le justifier.

Pourtant, malgré l’inquiétude généralisée des groupes de défense des droits humains au sujet du sort des Ouïghours, très peu de pays à majorité musulmane se sont exprimés sur ce qui se passe en Chine, apparemment par crainte que le fait de contrarier la Chine puisse ruiner des relations économiques fécondes avec le gouvernement chinois.

Plus tôt ce mois-ci, la Turquie a mis fin à ce silence en condamnant le traitement réservé par la Chine aux Ouïghours comme “un grand déshonneur pour l’humanité”.

Soutiens à la Turquie pour avoir tenu tête à la Chine. Où sont les alliés régionaux de la Turquie, en particulier l’Iran ? L’Iran veut faire semblant de s’opposer fermement à l’oppression lorsqu’il s’agit de la Palestine. Mais c’est pratique quand leur oppresseur est votre pire ennemi. Bien sûr, les Etats-Unis ne tardent pas à critiquer l’Iran pour son silence sur la répression chinoise.

Les musulmans innocents du monde entier ne sont que des pions utilisés par ces puissances mondiales pour leurs propres manœuvres géopolitiques.

Nous devons nous consacrer à nouveau à invoquer et prier sincèrement Allah pour nous sauver des tyrans et aider à soulager la souffrance de nos frères. Il répond toujours à la du’a de l’opprimé, comme nous le dit notre Messager bien-aimé, que la paix soit avec lui.

Méfiez-vous de la supplication des opprimés, car il n’y a pas de barrière entre eux et Allah. [Boukhari et Muslim]

 

Daniel Haqiqatjou

 

Auteur de l’article : Rayan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *