L’Islam en 7 questions

1. Qu’est-ce que l’Islam ?

Le mot “Islam” est un mot arabe qui signifie “soumettre et abandonner sa volonté à Dieu tout-puissant”. Le mot vient de la même racine que le mot arabe “salam”, qui signifie paix. Contrairement aux noms utilisés pour d’autres religions, comme le bouddhisme, l’hindouisme et le christianisme, le nom Islam a été révélé par Dieu et porte une signification spirituelle profonde – c’est seulement en soumettant sa volonté au Dieu tout-puissant qu’on peut obtenir la paix véritable dans cette vie et dans la vie future. L’Islam enseigne que toutes les religions avaient à l’origine le même message essentiel – qui était de se soumettre de tout cœur à la volonté de Dieu et de l’adorer Lui et Lui seul. Pour cette raison, l’Islam n’est pas une nouvelle religion, mais c’est la même Vérité Ultime que Dieu a révélé à tous les prophètes, y compris Noé, Abraham, Moïse et Jésus.

 

2. Qui sont les musulmans ?

Le mot arabe “muslim” signifie littéralement “celui qui se soumet à la volonté de Dieu”. Le message de l’Islam s’adresse au monde entier et quiconque accepte ce message devient musulman. Certains croient à tort que l’Islam est la religion des Arabes, mais rien n’est plus faux, puisque plus de 80% des musulmans du monde ne sont pas arabes ! Même si la plupart des Arabes sont musulmans, il y a des Arabes qui sont chrétiens, juifs et athées. Si l’on regarde les différents peuples qui vivent dans le monde musulman – du Nigeria à la Bosnie et du Maroc à l’Indonésie – il est facile de voir que les musulmans viennent de toutes les races, ethnies et nationalités différentes. Dès le début, l’Islam a eu un message universel pour tous les peuples. Cela se voit dans le fait que certains des premiers compagnons du prophète Mohammed n’étaient pas seulement des Arabes, mais aussi des Perses, des Africains et des Romains byzantins. Être musulman implique l’acceptation complète et l’obéissance active à la volonté révélée du Dieu Tout-Puissant. Un musulman est une personne qui accepte librement de fonder ses croyances, ses valeurs et sa foi sur la volonté du Dieu Tout-Puissant. Autrefois, même si on ne le voit plus autant aujourd’hui, le mot “mahométans” était souvent utilisé comme une étiquette pour les musulmans. Cette étiquette est une appellation erronée et résulte soit d’une déformation délibérée, soit de l’ignorance pure et simple. L’une des raisons de cette idée fausse est que les Européens ont appris pendant des siècles que les musulmans adoraient le prophète Muhammad de la même manière que les chrétiens adorent Jésus. Ce n’est absolument pas vrai puisqu’un musulman n’a pas le droit d’adorer qui que ce soit ou quoi que ce soit d’autre que Dieu Tout-Puissant.

 

3. Qui est Allah ?

Vous entendrez très souvent le mot arabe “Allah” utilisé en Islam. Le mot “Allah” est simplement le mot arabe pour Dieu Tout-Puissant, et est le même mot utilisé par les chrétiens et les juifs parlant arabe. Si l’on devait choisir une traduction arabe de la Bible, on verrait que le mot “Allah” est utilisé là où le mot “Dieu” est utilisé en français. En fait, le mot arabe pour Dieu Tout-Puissant, “Allah”, est assez semblable au mot utilisé pour Dieu dans d’autres langues sémitiques – par exemple, le mot hébreu pour Dieu est “Elah”. Pour diverses raisons, certains non-musulmans croient à tort que les musulmans adorent un Dieu différent de celui de Moïse, Abraham et Jésus. Ce n’est certainement pas le cas, puisque le pur monothéisme de l’Islam appelle tous les peuples à adorer le Dieu de Noé, Abraham, Moïse, Jésus et tous les autres prophètes.

4. Qui est Mohammed ?

Le dernier prophète que Dieu a envoyé à l’humanité était le prophète Muhammad. Mohammed a expliqué, interprété et vécu les enseignements de l’Islam. Le prophète Muhammad est le plus grand de tous les prophètes pour de nombreuses raisons, mais surtout parce que les résultats de sa mission ont amené plus de gens à croire en un Dieu unique que tout autre prophète. Bien que d’autres communautés religieuses aient prétendu croire en un seul Dieu, avec le temps, elles ont corrompu leurs croyances en prenant leurs prophètes et leurs saints comme intercesseurs auprès du Dieu tout-puissant. Certaines religions croient que leurs prophètes sont des manifestations de Dieu, “Dieu incarné” ou le “Fils de Dieu”. Toutes ces fausses idées conduisent à vénérer la créature au lieu du Créateur, ce qui a contribué à la pratique idolâtre de croire que le Dieu Tout-Puissant peut être approché par des intermédiaires. Afin de se prémunir contre ces mensonges, le prophète Mohammed a toujours souligné qu’il n’était qu’un être humain chargé de prêcher le message de Dieu. Il a enseigné aux musulmans à se référer à lui comme “le Messager de Dieu et son esclave”. Pour les musulmans, Mohammed est l’exemple suprême pour tous les peuples – il était le prophète exemplaire, homme d’État, chef militaire, souverain, enseignant, voisin, mari, père et ami. Contrairement à d’autres prophètes et messagers, le prophète Mohammed a vécu dans la pleine lumière de l’histoire. Les musulmans n’ont pas besoin d’avoir la “foi” qu’il a existé et que ses enseignements sont préservés : ils savent que c’est un fait. Même lorsque ses disciples n’étaient que quelques dizaines, Dieu Tout-Puissant informa Mohammed qu’il avait été envoyé par miséricorde pour toute l’humanité. Parce que les gens avaient déformé ou oublié les messages de Dieu, Dieu a promis de protéger le message révélé au dernier Prophète : Mohammed. Puisque tous les messagers de Dieu ont prêché le message de l’Islam – c’est-à-dire la soumission à la volonté de Dieu et le culte de Dieu seul – Mohammed est en fait le dernier prophète de l’Islam, pas le premier.

5. Quels sont les enseignements de l’Islam ?

Le fondement de la foi islamique est la croyance en l’Unicité de Dieu. Cela signifie croire qu’il n’y a qu’un seul Créateur et Soutien de tout dans l’Univers, et que rien n’est divin ou digne d’être adoré, sauf Lui. Croire vraiment en cette unicité signifie beaucoup plus que simplement croire qu’il y a “un seul Dieu” – par opposition à deux, trois ou quatre. Il y a un certain nombre de religions qui prétendent croire en “un seul Dieu” Créateur. L’Islam n’insiste pas seulement sur ce point, mais rejette également l’utilisation de mots tels que “Seigneur” et “Sauveur” pour quiconque en dehors du Dieu Tout-Puissant. L’Islam rejette également l’utilisation de tous les intermédiaires entre Dieu et l’homme, et insiste pour que les gens approchent directement Dieu et lui réservent toute adoration. Les musulmans croient que Dieu Tout-Puissant est compatissant, aimant et miséricordieux.

L’essence du mensonge est l’affirmation que Dieu ne peut pas traiter avec ses créatures et leur pardonner directement. En mettant trop l’accent sur le fardeau du péché et en prétendant que Dieu ne peut vous pardonner directement, les fausses religions cherchent à amener les gens à désespérer de la miséricorde de Dieu. Une fois qu’ils sont convaincus qu’ils ne peuvent pas s’approcher directement de Dieu, les gens peuvent être trompés et se tourner vers de faux dieux pour obtenir de l’aide. Ces “faux dieux” peuvent prendre diverses formes, comme les saints, les anges, ou quelqu’un que l’on croit être le “Fils de Dieu” ou “Dieu incarné”. Dans presque tous les cas, les gens qui adorent, prient ou demandent l’aide d’un faux dieu ne le considèrent pas ou ne l’appellent pas un “dieu”. Ils prétendent croire en un Dieu suprême unique, mais prétendent qu’ils prient et adorent les autres à côté de Dieu seulement pour se rapprocher de Lui. En Islam, il y a une distinction claire entre le Créateur et le créé. Il n’y a aucune ambiguïté dans la divinité : tout ce qui est créé ne mérite pas d’être adoré et seul le Créateur mérite d’être adoré. Certaines religions croient faussement que Dieu est devenu une partie de Sa création, ce qui a conduit les gens à croire qu’ils peuvent adorer quelque chose de créé afin d’atteindre leur Créateur.


Les musulmans croient que même si Dieu est unique et Insaisissable – il n’a pas de “Fils”, de partenaires ou d’associés. Selon la croyance musulmane, le Dieu Tout-Puissant “n’engendre pas et n’a été engendré” – ni littéralement, ni allégoriquement, ni métaphoriquement, ni physiquement, ni métaphysiquement – Il est absolument unique et éternel. Il contrôle tout et est parfaitement capable d’accorder Son infinie Miséricorde et Son Pardon à qui Il veut. C’est pourquoi on l’appelle le Tout-Puissant et le Très Miséricordieux. Dieu Tout-Puissant a créé l’Univers pour l’homme, et en tant que tel veut le meilleur pour tous les êtres humains. Les musulmans voient tout dans l’Univers comme un signe de la Créativité et de la Bienveillance de Dieu Tout-Puissant. En outre, la croyance en l’Unité de Dieu n’est pas seulement un concept métaphysique. C’est une croyance dynamique qui affecte notre vision de l’humanité, de la société et de tous les aspects de la vie.

6. Qu’est-ce que le Coran ?

C’est la révélation finale de la volonté de Dieu Tout-Puissant à toute l’humanité, qui a été transmise par l’Ange Gabriel, en arabe, au prophète Muhammad dans ses sons, ses paroles et sa signification. Le Coran a été transmis aux compagnons du Prophète, qu’ils ont mémorisés mot pour mot, et qui a été récité publiquement et continuellement par eux et leurs successeurs jusqu’à nos jours. En bref, le Coran est le livre de la direction de Dieu par excellence. Le Coran est encore mémorisé et enseigné par des millions de personnes. La langue du Coran, l’arabe, est toujours une langue vivante pour des centaines de millions de personnes, si bien que contrairement aux écritures des autres religions, le Coran est toujours lu dans sa langue originale. Le Coran est un miracle vivant dans la langue arabe, il est connu pour être inimitable dans son style, sa forme et son impact spirituel. La révélation finale de Dieu à l’humanité, le Coran, a été révélée au prophète Muhammad pendant une période de 23 ans. Le Coran, contrairement à beaucoup d’autres livres religieux, a toujours été considéré comme la Parole de Dieu par ceux qui y croyaient, c’est-à-dire que ce n’était pas quelque chose décrété par un conseil religieux bien des années après avoir été écrit. De plus, le Coran a été récité publiquement devant les communautés musulmane et non musulmane pendant la vie du prophète Muhammad. Tout le Coran a également été entièrement écrit du vivant du Prophète, et de nombreux compagnons du Prophète ont mémorisé mot pour mot l’intégralité du Coran tel qu’il a été révélé. Ainsi, contrairement à d’autres écritures, le Coran a toujours été entre les mains des croyants, il a toujours été considéré comme la parole de Dieu et, grâce à une large mémorisation, il a été parfaitement conservé. En ce qui concerne les enseignements du Coran, il s’agit d’une écriture universelle qui s’adresse à toute l’humanité, et non à une tribu particulière ou à un “peuple élu”. Le message qu’il apporte n’est rien de nouveau, mais le même message de tous les prophètes – se soumettre à Dieu tout-puissant et l’adorer seul. En tant que telle, la révélation de Dieu dans le Coran se concentre sur l’enseignement aux êtres humains de l’importance de croire en l’Unité de Dieu et d’encadrer leur vie autour de la direction qu’il a envoyée. De plus, le Coran contient les récits des prophètes précédents, comme Abraham, Noé, Moïse et Jésus, ainsi que de nombreux commandements et interdictions de Dieu. A notre époque où tant de gens sont pris dans le doute, le désespoir spirituel et le “politiquement correct”, les enseignements coraniques offrent des solutions au vide de nos vies et à l’agitation qui saisit le monde aujourd’hui.

7 Comment les musulmans voient-ils la nature de l’homme, le but de la vie et la vie dans l’au-delà ?

Dans le Saint Coran, Dieu enseigne aux êtres humains qu’ils ont été créés pour l’adorer, et que la base de tout véritable adoration est la conscience de Dieu. Puisque les enseignements islamiques englobent tous les aspects de la vie et de l’éthique, la conscience de Dieu est encouragée dans toutes les affaires humaines. L’Islam indique clairement que tous les actes humains sont des actes d’adoration s’ils sont accomplis pour Dieu seul et conformément à sa Loi divine. En tant que tel, le culte en Islam ne se limite pas aux rituels religieux. Les enseignements islamiques agissent comme une miséricorde et une guérison pour l’âme humaine, et des qualités telles que l’humilité, la sincérité, la patience et la charité sont fortement encouragées. En outre, l’Islam condamne l’orgueil et l’extrémisme, puisque Dieu Tout-Puissant est le seul juge de la droiture de l’homme. La vision islamique de la nature de l’homme est également réaliste et équilibrée. On ne croit pas que les êtres humains sont fondamentalement pécheurs, mais plutôt qu’ils capables de faire le bien et le mal. L’Islam enseigne aussi que foi et action vont de pair. Cependant, les êtres humains ont aussi été créés faibles et tombent régulièrement dans le péché. Telle est la nature de l’être humain tel qu’il a été créé par Dieu dans Sa Sagesse, et il n’est pas intrinsèquement “corrompu”. C’est parce que la voie de la repentance est toujours ouverte à tous les êtres humains, et Dieu tout-puissant aime le pécheur repentant plus que celui qui ne pèche pas du tout. Le véritable équilibre d’une vie islamique est établi par une saine crainte de Dieu ainsi que par une croyance sincère en Sa Miséricorde infinie. Une vie sans crainte de Dieu conduit au péché et à la désobéissance, tout comme le fait de croire que nous avons tellement péché que Dieu ne nous pardonnera jamais ne peut que nous conduire au désespoir. A la lumière de cela, l’Islam enseigne que : seuls les gens perdus désespèrent de la miséricorde de leur Seigneur. De plus, le Saint Coran contient beaucoup d’enseignements sur la vie dans l’au-delà et sur le Jour du jugement. Pour cette raison, les musulmans croient que tous les êtres humains seront finalement jugés par Dieu pour leurs croyances et leurs actions dans leur vie terrestre. En jugeant les êtres humains, Dieu Tout-Puissant sera à la fois miséricordieux et juste, et les gens ne seront jugés que pour ce dont ils étaient capables. En bref, il est suffisant de dire que l’Islam enseigne que la vie est un test, et que tous les êtres humains seront responsables devant Dieu. Une croyance sincère en l’au-delà est la clé d’une vie bien équilibrée et d’une morale équilibrée. Autrement, la vie est considérée comme une fin en soi, ce qui rend les êtres humains plus égoïstes, matérialistes et immoraux.

 

Auteur de l’article : Rayan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *