Dans la tête d’un adolescent musulman vivant en Occident.

Salam. J’ai 15 ans et j’essaie d’être bon envers Allah et mes parents. C’est très difficile. Je voudrais vous parler du nombre de choses qui se mettent en travers de mon chemin quand j’essaie de faire ce qui est juste.

À l’école, il faut adopter une certaine attitude pour être accepté sinon tu es un intrus. Wallah, si tu n’es comme les garçons qui ont des petites amies, alors tu es un noob, un looser, sauf si tu es connu pour autre chose, comme le foot ou la boxe. Si tu ne l’es pas, alors tu es un gamer (fan de jeux vidéos). Si tu n’es pas avec les gamers, ni avec les footeux, ni avec les boxeurs et que t’es pas un bg qui sort avec des filles, alors tu es un solitaire qui n’a rien en commun avec personne et qui est une cible (même les gamers peuvent être la cible de moquerie parfois).

Les tendances vont et viennent. Je vois des garçons qui sont religieux une semaine se présenter le lundi suivant avec une coupe de cheveux en forme de champignon et un skateboard à la main.

L’autre jour, j’ai découvert que des garçons que je connais fumaient de l’herbe et que des filles musulmanes achetaient chez le même revendeur et utilisaient des gouttes pour les yeux afin de ne pas être battues par leur mère quand elles rentrent chez elles.

Il y a une hijabi que j’avais l’habitude de voir à l’école et je pensais que quand je serais plus âgé, je voudrais lui demander sa main, peu de temps après je la vois sur mon fil d’actualité avec un type et elle raconte que personne ne peut la juger. Hier, mon ami m’a dit que certaines des filles utilisent la pilule du lendemain que les profs n’ont ont montré en classe et maintenant elles couchent à droite à gauche avec des gars. Et certaines ont des pères qui sont connus à la mosquée et ont une grosse barbe. La plupart de mes amis ont déjà perdu leur virginité avec des filles de l’école et je suis l’un des seuls qui est toujours puceau. Sérieusement, qu’est-ce que ça va être quand j’aurai 18 ans ? Personne n’est authentique, tout le monde essaie d’être quelqu’un qu’il n’est pas. Les filles imitent des danseuses et des modèles sur tiktok et les gars font tout pour coucher avec elles. J’ai découvert tout cela récemment.

Si tu ne parles pas avec des filles sur Insta et que tu ne te fais pas partager des nudes, alors tu rates tout et tu es “gay”. C’est sur Tiktok que tu essaies de draguer et quand tu n’es pas sur Tiktok, tu dois probablement partager du porno et te toucher. Si tu ne traînes pas après l’école et le vendredi ou le samedi soir, tu es un fils à maman.

J’ai oublié de mentionner que je vais dans une école islamique à Sydney. Le problème, c’est que l’islam n’est qu’une discipline secondaire et que tout le monde prend les cours de religion comme une corvée. L’école se préoccupe uniquement de nos notes et de notre intégration dans la société. Je ne comprends pas non plus comment nous pouvons être fiers d’être Australien quand il semble que les médias nous détestent et que la police s’en prend à nous. J’ai lu un article sur la façon dont l’Australie a combattu l’Empire Ottoman, alors cela me trouble encore plus.

J’ai essayé une fois, juste une fois, de dire à mes amis de venir parler à la mosquée et ils se sont moqués de moi. J’ai dit à ma famille que je me sentais déprimé, leur réponse ? Il faut que tu vois un psychologue. Je vois à peine mes parents, ils sont toujours au travail ou font leurs propres affaires et mes frères et sœurs ont tous leurs propres problèmes.

Tout cela me touche et j’admets qu’il est tentant d’essayer de trouver une petite amie, mais je me rappelle sans cesse que c’est haram et qu’un jour je pourrai me marier. J’ai l’intention de me marier quand j’aurai terminé le lycée, car attendre la fin de l’université est trop long pour rester puceau ou pour ne pas pouvoir toucher une fille. La plupart du temps, je ne pense qu’à ça et ça me fait me détester. J’essaie de rester occupée et mes parents me font faire des activités et des cours après l’école, mais je m’ennuie tellement dès que je suis à la maison et que je retourne dans ma chambre sur mon téléphone ou mon ordinateur.

J’essaie d’être religieux et je regarde parfois le prédicateur Mufti Menk, mais il fait paraître tout facile alors qu’il est difficile de trouver la motivation pour prier ou contrôler mes pensées haram. J’aime lire les articles de cette page (The Muslim Realist) parce qu’ils me rappellent que je ne suis pas seul et que le monde est devenu un endroit corrompu. Je ne suis pas fan des musulmans qui normalisent tout et nous disent de nous adapter à tout le monde parce qu’au fond de moi, je sais que ce n’est pas bien. J’ai l’impression de me noyer parfois et que bientôt je vais devenir comme les autres garçons. Je sais qu’Allah pardonne tous les péchés et ça me fait du bien. Même si je dérape au moins, Allah sera toujours là pour moi.

Il est difficile de résumer toutes mes pensées, mais je suppose qu’on peut dire que je suis seul et que je me sens comme un étranger dans un monde étrange. La vie était plus simple quand j’étais à l’école primaire et que tout le monde était innocent. Maintenant que nous grandissons, c’est de pire en pire et les anciennes générations n’ont pas conscience de la difficulté de notre situation.

Traduction d’un article de The Muslim Realist

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*