Da’wah : conversion et suite

Une fois la fitrah débloquée : Lui rappeler qui est Allah

Si, par la volonté d’Allah, vous êtes un moyen qu’Allah utilise pour rapprocher quelqu’un de la vérité et débloquer sa fitrah, la première chose à laquelle il faut l’appeler est de connaître Allah. Utilisez la sourate Al Ikhlaas comme base pour connaître Allah : une croyance parfaite en un seul vrai Dieu qui est indépendant, autosuffisant, n’a besoin de rien ni de personne. Il est seul dans sa divinité, il n’est pas né et n’a pas enfanté non plus. Il n’y a rien qui puisse être comparé à Lui : Il est unique et parfait, Puissant et Majestueux. Après cela, vous pourrez discuter du but de la vie, qui est un message essentiel de ce cours : adorer Allah. (vous pouvez même passer en revue les raisons pour lesquelles Allah mérite d’être adoré, comme mentionné dans la Clé de la Spiritualité).

Si tout est ok : invitation à prononcer l’attestation de foi

La dernière étape de votre conversation da’wah (si elle atteint ce stade), consiste à une invitation formelle à embrasser l’Islam. Encore une fois, la sincérité est la clé : soyez sincère en leur demandant s’ils veulent accepter l’islam, et rappelez-vous que ce n’est pas à vous de décider s’ils le veulent ou non. La guidance est dans les mains d’Allah.  Alors, faites l’invitation. Cela peut être aussi simple que :  “David, après avoir eu cette discussion sur l’Islam, et maintenant que tu en sais beaucoup plus sur cette religion, j’aimerais connaître tes pensées. Est-ce que cela a un sens pour toi ? Est-ce que cela a plus de sens que ce en quoi tu crois actuellement ? Si c’est le cas, je te demande sincèrement d’y réfléchir et je t’invite à accepter l’islam comme ta religion et ton mode de vie.”

Donnez-leur de l’espace et du temps. Informez-les de la présence d’organisations musulmanes locales (mosquées, etc.) et demandez s’ils ont des questions complémentaires. S’ils décident de franchir le pas et de devenir musulman, assurez-vous qu’un système de soutien est en place ! Vous devez être aimable et vous occuper sincèrement de votre nouveau frère ou de votre nouvelle sœur en Islam. L’amour va loin… jusqu’au jannah. Comme nous l’a dit le prophète Muhammad (sur lui la paix) “Vous n’entrerez pas au Paradis tant que vous ne croirez pas (vraiment), et vous ne croirez pas (vraiment) tant que vous n’aimerez pas pour votre frère ce que vous aimez pour vous même”. (Muslim)

Former les nouveaux musulmans

Il est très important que toutes les personnes impliquées dans la da’wah comprennent ce qui suit : la da’wah n’est pas seulement un appel à l’islam, mais aussi la mise en place d’un système de soutien pour ceux qui acceptent l’islam. Sur la base d’un nombre important de cas, il semble qu’une hypothèse erronée soit faite concernant la da’wah et le soutien des nouveaux musulmans, comme s’il s’agissait de deux entités distinctes. Il faut bien comprendre cela : la da’wah est un phénomène très actif – tant au niveau national qu’international – avec des milliers de personnes qui se tournent vers l’islam chaque année ; cependant, il n’existe pas de système ou de plan de suivi efficace pour les nouveaux musulmans. Conséquence : entre 40 et 50 % des convertis ne restent pas musulmans ou ne deviennent pas des musulmans pratiquants. Cela signifie que l’on accorde peu d’importance à la formation des nouveaux musulmans ou que l’on ne comprend pas ce que cette formation implique.

Discussion :
Après une longue discussion avec David et après que vous l’ayez invité à accepter l’Islam, David accepte et est prêt à réciter la chahadah. Alhamdulillah : il est maintenant musulman ! Il est temps de réfléchir à votre nouveau programme pour David. Mettez en place un plan pour aider David dans son nouveau voyage en tant que musulman. Réfléchissez également au type de conseils que vous lui donneriez.

Programme pour le nouveau musulman

Lorsqu’une personne accepte l’islam, l’attention se porte totalement sur elle. Toutes les activités de da’wah doivent être arrêtées et le développement, le soutien et le mentorat du nouveau musulman doivent commencer.

– Conseils : Accueillez David et comblez-le d’affection, maintenant qu’il a été guidé par Allah, il fait partie de la plus grande fraternité de l’humanité : la Oummah musulmane. Dites-lui d’y aller lentement et régulièrement. C’est un voyage, pas une course. Comme dans tout voyage, nous devons être bien préparés. Nous devons savoir que nous allons rencontrer des difficultés, des épreuves, des moments de plaisir et de détente. Mais tout cela en vaut la peine, car ce voyage est pour Allah et pour Son Paradis. Assurez-lui également qu’il aura le soutien et l’aide de ses frères en Islam pendant ce voyage, car nous allons tous dans la même direction.

Revoir la Chahadah :

Revoyez la shahadah une dernière fois avec David, de préférence avant qu’il ne la prononce. La raison en est que sa décision de prononcer la chadahah doit être éclairée. Comprend-il vraiment ce que cela signifie et implique ? Tout nouveau musulman qui prononce la chahadah doit comprendre que cette déclaration a des implications et doit s’y conformer :

1. Conclure un pacte avec Allah : Un engagement à l’adorer seul, et à n’adorer personne ni rien d’autre que Lui
2. Prendre le Prophète comme modèle : Notre exemple de guidance, c’est en suivant son modèle que l’on adore Allah correctement.

– D’autres idées comprennent : Les mettre en contact avec un mentor, avec la mosquée (masjid) locale, rester en contact régulier avec lui et lui faire des du’a.

 

Discussion
Vous emmenez David au masjid local, et vous le présentez aux frères et à l’imam. Vous le mettez même en relation avec un mentor musulman. David est toujours un nouveau musulman. Il traverse encore des situations où il aurait besoin de soutien à tout moment. Quel est le premier point de contact de David ?

 

Réponse : Focus sur Allah

Le premier et meilleur contact que David devrait avoir est Allah : par le biais de la Salah (prière) et des Du’as (invocations). S’il est important de mettre en relation un nouveau musulman avec le masjid et d’autres mentors, l’objectif le plus important est de le mettre en relation avec Allah et de construire sa relation spirituelle. Par conséquent, la première chose sur laquelle vous devez vous concentrez est la salah ! la Salah ! la Salah ! Pratiquement tout le reste est secondaire. Le plus important est d’amener le nouveau musulman à établir une relation avec Allah. C’est seulement en se connectant avec Allah que les problèmes de la vie seront résolus. La salah permet également de prévenir le mal et les méfaits. Donnez leur les outils nécessaires pour qu’ils soient équipés d’un état d’esprit adéquat pour faire face aux défis auxquels ils seront confrontés en tant que croyants et pour devenir des contributeurs positifs à la société.

IeRA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*