Da’wah : la clé de l’expérience

Allah nous envoie sans cesse des situations, des épreuves et des tribulations différentes dans notre vie. De notre point de vue, en tant que croyant, il arrive souvent que ces choses nous incitent à revenir vers Allah dans la repentance et nous rapprochent de Lui. Ces expériences auxquelles nous sommes confrontés peuvent être positives ou négatives. Elles peuvent être un réveil spirituel ! Ce qu’il est important de noter, c’est que parfois ces expériences ne sont pas rationalisées ! Il n’y a pas de raisonnement en jeu : elles sont un “sentiment” qui réveille votre âme. On pourrait en dire autant de la libération de la fitrah d’un non-musulman.

Allah nous donne un exemple d’expérience à laquelle certains font face :

“C’est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en bateau. [Ces bateaux] les emportèrent, grâce à un bon vent. Ils s’en réjouirent jusqu’au moment où, assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous côtés par les vagues, se jugeant enveloppés [par la mort], ils prièrent Allah, Lui vouant le culte [et disant]: « Certes, si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants ! » Puis une fois sauvés, les voilà qui, sur terre, transgressent injustement. Ô gens ! Votre transgression ne retombera que sur vous-mêmes. C’est une jouissance temporaire de la vie présente.” (10:22-23)

Lors d’une telle expérience, l’âme appelle au secours. La fitrah prend le dessus sur ce qu’elle sait au fond : nulle secours en dehors d’Allah. C’est quelque chose d’instinctif. Il n’y a pas de temps pour “essayons d’abord de rationaliser cela”. C’est comme lorsque vous mettez votre main sous un robinet d’eau chaude, votre cerveau vous dit instinctivement de l’éloigner ! Vous ne prenez pas le temps de réfléchir sur ce que vous ressentez. Vous retirez votre main, c’est tout. Les calamités, la mort d’un membre de la famille, les problèmes de santé, les problèmes financiers ou la menace immédiate de mort (comme celle qu’Allah mentionne dans les versets plus haut) sont autant d’expériences négatives qui peuvent enclencher le déblocage de la fitrah d’une personne.

De même, une expérience positive peut avoir le même effet. Par exemple, quelqu’un qui entend l’adhaan (appel à la prière), des expériences positives avec des musulmans, le fait de voir naître votre enfant, etc. Combien de personnes connaissons-nous ont embrassé l’islam simplement parce qu’ils ont ressenti de la fraternité dans la communauté musulmane ? Abdullah ibn Salam raconte : “Lorsque le Messager d’Allah (ﷺ) est arrivé à Médine, le peuple s’est précipité vers lui et il a été dit : “Le Messager d’Allah (ﷺ) est venu !” Je suis venu avec les gens pour le voir, et quand j’ai regardé le visage du Messager d’Allah (ﷺ), je me suis rendu compte que son visage n’était pas celui d’un menteur. La première chose qu’il a dite, c’est : “Ô peuple, répandez (le salut de) Salam, offrez de la nourriture aux gens et priez la nuit quand les gens dorment, vous entrerez au Paradis en paix.”(Tirmidhi)
Il suffit aussi de répondre à la prière pour réveiller la fitrah. Allah dit : “(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu’Il vous exauça aussitôt”(8:9). Par ailleurs, au temps du Prophète (la paix soit sur lui), un bédouin a demandé au Prophète de prier pour la pluie, car les récoltes périssaient et les gens mouraient de faim. Le Prophète pria Allah pour qu’il pleuve, et presque immédiatement des nuages commencèrent à se former et il commença à pleuvoir abondamment. (Boukhari)

REFLEXION

Pensez à d’autres expériences (positives, négatives ou spirituelles) que vous pourriez utiliser pour réveiller la fitrah de quelqu’un. Il peut également être utile de réfléchir à certaines expériences personnelles qui vous sont arrivées, à vous ou à un proche, et qui ont changé sa vie (par exemple, le voyage du Hadj). Les récits personnels sont souvent plus puissants car ils peuvent ouvrir une véritable connexion.
IeRA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*