Deux poids deux mesures en Islam concernant la pudeur ?

On dit souvent que les cultures musulmanes ont un système de deux poids deux mesures en mettant l’accent sur la pudeur pour les femmes et non pour les hommes.

Je conviens qu’il est erroné d’enseigner aux jeunes musulmanes la valeur de la chasteté et de la pudeur et d’ignorer les hommes. Nous devrions également enseigner à nos jeunes hommes l’importance de la chasteté et de la pudeur.

Cependant, nous ne devons pas nous leurrer en pensant que la valeur de la chasteté des femmes est égale à celle de la chasteté des hommes dans le contexte de la société dans son ensemble. Pas du tout. La chasteté des femmes est bien plus importante. Elle est fondée sur la nature et le bon sens, c’est pourquoi on retrouve la même insistance sur la chasteté féminine dans toutes les cultures et religions. Seules les féministes se sont opposées à cela.

La première raison pour laquelle la chasteté des femmes est prioritaire par rapport à celle des hommes est que les femmes sont les gardiennes de la reproduction. Ce sont les femmes qui choisissent si elles veulent se reproduire et avec qui. Elles ont ce rôle de gardiennes parce qu’elles sont plus exigeantes que les hommes. Elles doivent être plus exigeantes parce que la reproduction leur coûte beaucoup plus cher qu’aux hommes. Pour les femmes, la reproduction nécessite 9 mois de grossesse, puis 1 à 2 ans d’allaitement, etc., ce qui les laisse dans un état d’affaiblissement et de vulnérabilité. Les hommes n’ont aucun de ces coûts. Les femmes doivent donc s’assurer de trouver un partenaire qui subviendra à leurs besoins pendant au moins cette période de faiblesse et, espérons-le, par la suite, en étant un bon pourvoyeur pour elles et leurs enfants. Les femmes ont instinctivement ce sentiment, c’est pourquoi elles sont attirées par les hommes de haut statut et plus riches.

En tant que gardiennes, les femmes sont les mieux placées pour empêcher les relations illicites. Par conséquent, la chasteté des femmes à grande échelle a pour effet de maintenir la chasteté des hommes également, puisque les hommes ne trouvent personne qui accepte de forniquer avec eux.

En termes économiques, il est plus facile de limiter l’offre de quelque chose que de couper la demande.

Mais il y a une autre raison très importante qui explique la primauté de la chasteté féminine. Elle est également due à la nature. Lorsqu’un enfant naît, nous savons avec certitude qui est sa mère. Mais nous ne savons pas avec certitude qui est le père. La paternité d’un enfant est obscurcie lorsque sa mère mène une vie de débauche. Et sans savoir s’il est le père d’un enfant, un homme ne ressentira pas un lien fort avec lui. C’est purement biologique et de nombreuses études contemporaines l’établissent pour l’homme et dans tout le règne animal.

Si un homme ne se sent pas sûr d’être le père d’un enfant, il ne consacrera pas de ressources à cet enfant, comme de l’argent ou du temps. Il ne ressentira pas le genre d’attachement qui le pousserait à élever l’enfant et à le protéger.

Mais la chasteté et la pudeur de la mère affectent grandement les chances de sa paternité et, par conséquent, les sentiments d’attachement que le père ressent envers l’enfant et la part de ses ressources qu’il consacrera à l’enfant. Le lien père-enfant et, par conséquent, la possibilité d’avoir une famille stable et saine est fortement lié à la chasteté de la mère, bien plus qu’à celle du père – ce qui ne veut pas dire que sa chasteté n’est pas importante. Elle n’est tout simplement pas aussi importante ou impactante compte tenu de facteurs sociétaux et familiaux plus larges.

Voici donc quelques-unes (pas toutes) des raisons pour lesquelles la chasteté et la pudeur des femmes sont prioritaires. Et la charia reflète cela lorsqu’il s’agit du code vestimentaire, mais aussi dans le fait que les hommes peuvent avoir plus d’une femme mais que les femmes ne peuvent pas avoir plus d’un mari.

L’Islam est en accord avec la nature des êtres humains car il vient du Créateur des êtres humains, le Sage, al-Hakim. Mais les idéologies créées par l’homme, comme le féminisme, sont contre la nature humaine, contre la vie, et conduisent nécessairement à la destruction de l’humanité.

REMARQUE : Certains commentaires évoquent le fait que les punitions corporelles (hudud) pour la fornication et l’adultère (zina) sont les mêmes quel que soit le sexe. C’est vrai bien sûr, la zina est un crime majeur, qu’il soit commis par un homme ou une femme. Cependant, les faits mentionnés plus haut restent vrais. En réfléchissant aux natures et aux instincts différents des hommes et des femmes, nous pouvons voir de nombreuses sagesses dans ces différences entre les droits et les devoirs des hommes et des femmes.

Allah est plus savant.

Daniel Haqiqatjou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*