Game of Thrones – psychologie

Pour passer le temps (job étudiant dans une bibliothèque), je bouquine le livre sur l’image, c’est un livre de philosophie. Même si je ne l’ai pas terminé, j’en tire plusieurs leçons :

– L’absence de religion conduit à l’immoralité. 
On voit les philosophes justifier absolument tout, car tout est justifiable par la raison lorsque l’on n’a plus de religion. En quoi l’inceste entre frère et soeur est plus mauvais que le mariage entre cousins ? Des philosophes ont posé la question à des gens, les réponses massives étaient qu’il y avait des risques de bébés handicapés. Sauf que maintenant avec la pilule et le préservatrif couplé à la fécondation invitro par le sperme d’un inconnu, ces risques ont disparu : pourquoi des frères et soeurs qui s’aiment ne pourrait pas copuler pour le plaisir ?
En quoi la prostution est mauvaise ? Une prostitué loue sa “force de plaisir” comme un ouvrier loue la force de ses bras.
En quoi le suicide ou l’euthanasie sont des actes mauvais ? Si une personne estime que sa vie ne vaut plus la peine d’être vécue c’est son choix ? 
En fait toute la base idéologique de la nouvelle philosophie occidentale tient en une phrase : tant que les personnes sont consententes et qu’elles ne font pas de mal à autrui, elles font ce qu’elles veulent. 
L’absence de cadre morale provenant de Dieu conduit à la décadence totale d’une civilisation.

-La deuxième leçon est flagrante pour tout le monde, mais c’est un rappel pour nous autres et surtout pour ce que nous laissons regarder à nos progénitures. Les scénéristes de Game of Thrones, comme l’immense majorité des scénaristes hollywoodiens, sont pro LGBT. Si dans les débats sur le meurtre, l’euthanasie, le suicide, etc. les personnages qu’ils mettent en scène ont des points de vues différents; ce n’est pas le cas pour l’homosexualité et dans une moindre mesure la prostitution (et donc la pornographie). Pour l’homosexualité c’est simple : les seules personnages principaux qui sont contre cette pratique sont parmi les plus détestables de la série, Tywin et Joffrey Lannister et les fanatiques religieux du grand moineau. Tout les autres sont soit neutre, soit pro-homosexualité, soit bisexuel ou homosexuel. Le message est tellement simple : si vous êtes contre l’homosexualité : soit vous êtes un fanatique religieux rétrograde, soit vous êtes un fou sadique. 
La prostitution et la décadence sexuelle sont banalisé par absolument tout les personnages. La série pousse même le vice à son absolu en montrant le seul personnage contre la prostitution (Tywin Lannister) copuler avec la prostitué de son fils. Le message est clair : ceux qui sont contre la “liberté sexuelle” sont des hypocrites.

Auteur de l’article : Rayan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *