‘Ibadah et Shirk (adoration et associationnisme)

Résumé de ma prise de note sur le 1er cours (sur 3) d’Abu Rumaysah Refi Shafi concernant l’istighatha et le tawassul.
 
1er scénario : une personne va près d’une tombe et demande au saint de lui accorder quelque chose ou de lui enlever un fardeau (ex :  ô sidi untel accorde moi un enfant”)
Certaines personnes refusent de croire que ça arrive, mais c’est le cas tout autour du monde musulman. Le frère raconte son expérience au Pakistan, il entendait des femmes près de la tombe d’un saint s’adresser directement au saint pour lui demander des choses, une autre femme est venu après et a demandé directement au saint “untel a fait du mal à mon enfant, tue le”
 
2e scénario : une personne s’adresse à un mort et lui dit “je te demande de demander à Allah tel et tel chose (ex : de m’accorder un enfant)”
 
3e scénario : une personne près d’une tombe s’adresse à Allah et dit “je te demande par le rang, ou le statut de ce saint de m’accorder tel et tel chose”
 
4e scénario : une personne près d’une tombe s’adresse à Allah, ne demande pas par le rang du saint, mais pense que le fait de demander à Allah ici a + de valeur qu’ailleurs car cette place serait bénite par l’aura du saint.
 
Certaines personnes dans le monde musulman pensent que les 4 scénarios ci-dessus sont halal, d’autres pensent qu’ils sont tous haram. Pourquoi ? Car ils n’ont pas la même compréhension de ce qu’est al 3ibadah (l’adoration) et le shirk (associationnisme).
 
Qu’est-ce que l’adoration (3ibadah) ?
 
La principale chose à laquelle appelle le Coran et la Sunnah est l’adoration d’Allah. Ce n’est pas le fait de dire qu’Allah existe ou qu’Allah est le seigneur du monde. La plupart des humains du monde acceptaient l’existence d’un Créateur, le but des Messagers n’étaient pas vraiment de les convaincre de cela, mais de les convaincre qu’il est le Seul à mériter d’être adorer.
 
De nombreux versets sur le sujet  : “adorez Allah et écartez-vous du taghout”,
“adorez Allah, nul autre divinité en dehors de Lui”,
“Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent”
 
Le mot 3ibadah en arabe renvoie à la soumission et l’humilité. C’est le fait d’atteindre un niveau extrême d’humilité et de soumission à Allah. Il inclut le fait d’aimer Allah et d’obéir à Sa Loi.
hadith “Malheur à l’esclave du dinar, du dirham et des vêtements de luxe ! Si on lui donne, il est content, et si on ne lui donne pas, il est mécontent.”
Tout ce que cet individu fait c’est pour l’argent, il est devenu esclave de l’argent, son cœur pense à l’argent et ses actes sont pour l’argent. Cette personne ne pense pas que l’argent est le Créateur du monde ou le Seigneur ou un Dieu, pourtant c’est un adorateur de l’argent.
 
Pour Ibn Taymiyya, la 3ibadah est un terme complet qui recouvre tout ce qu’Allah aime et agréé en mots comme en actes. Pour savoir ce qu’Allah aime il faut le chercher dans sa Révélation et dans les paroles du Prophète (paix et salut sur lui).
Verset : “Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun à son Seigneur” (s19v110)
Tout ceci est inclut dans la shahada. Mal traduit par “il n’y a de dieu que Dieu”. La bonne traduction serait “Nul ne mérite d’être adoré en dehors d’Allah”.
Quand le Messager d’Allah a envoyé Mu’adh au Yémen vers les Gens du Livre : “que la première chose à laquelle tu les appelle est la ilaha Al Allah” ou dans une autre version “d’unifier Allah”.
Pourtant c’était des chrétiens, ils croient bien qu’Allah est Unique, c’est bien que le shirk ne se limite pas à “croire qu’il y a d’autre seigneur/créateur qu’Allah”.
 
Verset “Souviens toi quand Ibrahim dit à son peuple, je renonce à tout ce que vous adorez, sauf celui qui m’a créé”
 
C’est ce concept de 3ibadah exclusive qui a causé les problèmes entre les prophètes et leurs peuples.
 
Les actes d’adorations sont dédiés à Allah et à Lui Seul, on ne fait de do3a qu’à Allah, on ne prie que pour Allah, etc.
 
Certaines personnes disent : “on ne peut considérer que quelqu’un adore quelque chose que si il croit que la chose qu’il adore est le Créateur, Seigneur, Pourvoyeur, etc. Donc ceux qui demandent des choses aux saints ne les adorent pas puisqu’ils ne les considèrent pas comme étant des seigneurs, créateurs, etc.”
 
Cette définition est problématique car cela signifie que plein de gens qu’Allah a appelé mushirkin dans le Coran ne sont donc pas des mushrikin. Cela signifie qu’il n’y a presque aucun mushrik dans l’histoire du monde. Puisque très peu de gens considèrent que ce qu’ils invoquent en dehors d’Allah sont des Créateur du monde ou des Seigneur, etc.
 
Les paiens/polytheistes n’avaient pas tous les mêmes croyances. Allah nous donne plusieurs exemples dans le Coran et nous en trouvons beaucoup dans l’Histoire.
 
Certains considéraient bien que ce qu’ils adoraient en dehors de Lui était les Créateur du monde. D’autres disaient qu’Allah avait des enfants. D’autres pensaient que la pluie tombait par le mouvement des planètes. Mais la majorité croyaient bel et bien que le Créateur était Allah, et que les sous divinités qu’ils adoraient tenaient leur pouvoir d’Allah.
 
Dans un hadith du sahih muslim, Ibn Abass raconte que lorsque les polythéistes faisaient tawwaf autour de la Kaaba (avant le triomphe de l’Islam) ils disaient “O Allah nous sommes là, tu n’as pas de partenaires, sauf ceux que tu as désigné.”
 
Dans le Coran, Allah dit à propos d’eux “Si tu leur demandes: « Qui a créé les cieux et la terre ? », ils diront, certes: « Allah ! » Dis: « Louange à Allah ! » Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.” Sourate 31v25
 
“Si tu leur demandes: « Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la lune ? », ils diront très certainement: « Allah. » Comment se fait-il qu’ensuite ils se détournent (du chemin droit) ?” S29v61
 
“Si tu leur demandais: « Qui a créé les cieux et la terre ? », Ils diraient assurément: « Allah. » Dis: « Voyez-vous ceux que vous invoquez en dehors d’Allah; si Allah me voulait du mal, est-ce que [ces divinités] pourraient dissiper Son mal ? Ou s’Il me voulait une miséricorde, pourraient-elles retenir Sa miséricorde ? » -Dis: « Allah me suffit: c’est en Lui que placent leur confiance ceux qui cherchent un appui. »” s39 v38
 
« Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu’Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu’ils [Lui] donnent des associés. » [Sourate Al-‘Ankabût verset 65]
 
“C’est à Allah qu’appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): “Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah”. En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent.” 39v3
 
Bref il y a tout un tas de versets et de hadiths comme ça qui montrent que les polythéistes croyaient en Allah, mais faisaient des actes d’adorations pour autres que Lui. Cela n’a pas empêché qu’ils soient appelés mushrikin.
 
Le shirk est de comparer ou de rendre égal quelque chose ou quelqu’un à Allah dans les choses qui sont réservés à Allah :
Croire qu’il y a d’autres créateurs en dehors d’Allah, d’autres seigneurs, mais également de faire des actes d’adoration : faire des do3as dirigés pour autre qu’Allah, prier pour autre qu’Allah, dire que les attributs des hommes sont comme ceux d’Allah, croire que des créatures peuvent connaître des choses que seul Allah connait, etc;
 
Le premier shirk de l’histoire du monde date du peuple de Nouh,
 
“Et ils ont dit : Vous n’abandonnerez pas vos dieux, ni n’abandonnerez Wadd, ni Suwaa ‘, ni Yaghooth, ni Ya’ooq, ni Nasr. “(Sourate Nouh 71 – verset 23)
Ibn ‘Abbas relate : “En effet ces cinq noms des hommes vertueux du peuple de Nouh. Quand ils sont morts Shaytan a inspiré à leur peuple de faire des statues qui les représentent et de placer ces statues dans leurs lieux de rencontres comme rappel d’eux, et ainsi firent-elles. Cependant, aucun parmi eux n’a adoré ces statues, jusqu’à ce que cette génération soit morte et le but des statues a alors été oublié. Puis (la génération suivante) a commencé à les adorer. ” (Rapporté par Al Boukhari (11/418) et Mouslim (18/52)).
 
Autre hadith :
‘Adiy ibn Hâtem a dit : « je me suis dirigé vers le prophète en portant une croix autour du cou, il me dit alors : ô ‘Adiy ibn Hâtem ! retire cette amulette de ton cou !  
 
Lorsque je suis arrivé devant lui, je l’ai entendu réciter : « Ils ont pris leur moines et leurs rabbins comme divinité en dehors d’Allah ».
 
Je lui est dit : Ô Messager d’Allah ! Nous ne les prenions pas comme divinité en dehors d’Allah!
 
Il  dit : bien sûr que Si ! Ne vous autorisaient-ils pas ce qu’Allah avait interdit, et vous les suiviez dans cela, et vice et versa ? 
 
Je répondis : oui !
 
Il dit : Et bien, c’est en cela votre adoration ! »
 
Le peuple de Nouh ne croyait pas que les divinités qu’ils adoraient étaient des créateurs. De même les chrétiens et les juifs ne croyaient pas que les moines et les rabbins étaient des dieux ou des créateurs ou des seigneurs, pourtant le Messager (paix et salut sur lui) a bien dit qu’ils les adoraient. Pourquoi ? Parce que le droit de légiférer dans la religion est réservé à Allah.
 
 
PS : Attention au takfir, nous apprenons tout cela pour nous prémunir, pas pour “s’amuser” à rendre mécréant tout le monde. C’est un jeu dangereux qui peut mener au divorce, à la brisure des liens de parentés (beaucoup s’amusent à “casser” la tutelle des parents de la fille qu’ils veulent épouser en disant que ses parents sont mécréants, etc.)
Ailleurs, le takfir peut mener à des bains de sang entre musulmans comme on l’a vu en Syrie et ailleurs.
En BREF notre but n’est pas de takfiriser toute la planète, mais plutôt de ramener les gens à l’Islam et de prévenir les gens de quitter l’Islam par inadvertance.

Pour les anglophones, il est ici :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*