Le musulman n’est ni un espion ni un délateur.

Lorsque l’on parle des Hudûd (peines légales) on pense souvent que s’applique d’une manière systématique l’amputation des mains, la lapidation ou autre or il faut garder à l’esprit que le fait de ne pas dévoiler le péché d’autrui est aussi une règle élémentaire en Islam. Et si tenir secret les délits est recommandé par la Loi révélée, on conclut de cela que témoigner de ces délits est blâmable. Parcontre ceci ne concerne pas celui qui a fait de la pratique d’un péché une habitude mais concerne plutôt celui qui cherche à dissimuler son acte et le regrette.


De plus, le musulman est aussi tenu de ne pas dévoiler les péchés dont il est lui-même l’auteur, voir même de ne pas les reconnaître devant le juge.
Dans son Muwatta’, l’imam Mâlik rapporte, d’après Zayd Ibn Aslam, que l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, a dit: “Il vous est donné à présent d’éviter les peines légales: quiconque se charge d’une vilenie, qu’il se couvre du voile protecteur de Dieu, car celui qui dévoile son méfait devant nous, nous appliquerons à son encontre (les peines) prévues par le Livre de Dieu.”

“Tous les biens que vous avez reçus en ce monde ne sont qu’une jouissance éphémère, tandis que ceux qui sont auprès de Dieu sont bien plus précieux et plus durables. Ils sont réservés aux croyants qui placent leur confiance en leur Seigneur, ceux qui évitent de commettre des péchés capitaux et des turpitudes, et qui savent pardonner quand ils sont en colère, ceux qui répondent à l’appel de leur Seigneur, observent la salât, se consultent entre eux au sujet de leurs affaires et qui, de ce que Nous leur avons donné, font des dépenses en œuvres charitables, ceux qui répondent à l’offense quand ils en sont victimes, sans oublier que la riposte doit être égale à l’offense subie, ET QUE CELUI QUI PARDONNE ET SE MONTRE CONCILIANT TROUVERA SA RECOMMENCE AUPRÈS DU SEIGNEUR, car Dieu n’aime pas les agresseurs. Mais ceux qui répondent à une injustice dont ils ont été victimes n’encourent aucune peine.” S42v36-41

« Il n’est personne qui couvre les défauts de son prochain dans ce bas monde dont Dieu ne lui couvre les siens le jour de la résurrection». (Muslim)
« Celui qui cache les défauts de son frère, Allah lui cachera ses défauts d’ici-bas et dans l’au-delà. » (Muslim)

« Celui qui cache les défauts de son frère et comparable à celui qui a sauvé la vie d’une fillette qui devait être enterré vivante. » (Tabarâny)


« Celui qui cache les défauts de son frère, Allah cachera les sien le Jour de la Résurrection quant à celui qui les dévoile, Allah dévoilera ses péchés et l’humiliera en mentionnant même ceux qu’il a commis en étant seul dans sa demeure. » (Ibn Mâdjah)

Ibn ‘Umar rapporte que le Messager d’Allah a dit: « Ô vous qui avez cru avec vos langues alors que la foi n’a pas encore pénétré votre cœur! Ne nuisez pas les musulmans, et ne cherchez pas leurs défauts, car celui qui cherche les défauts de son frère, Allah cherchera les siens, et celui dont Allah cherche ses défauts, Il l’humiliera en mentionnant ses défauts, même ce qu’il a commis seul dans sa demeure (à l’abri du regard d’autrui). » Ibn ‘Umar a regardé la Ka’ba est a dit: Qu’est-ce que tu es sacré auprès d’Allah! Mais l’honneur du croyant est plus sacré que toi auprès d’Allah. (Tirmidhy)

 

Oncle Zouhair

Auteur de l’article : Rayan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *