Pourquoi des écoles musulmanes?

Question : Comment créer un système produisant de bons médecins ?

Réponse : Eh bien, cela commence par l’établissement de 12 années d’enseignement général consistant en un programme précis de mathématiques, de sciences, de langues et d’autres compétences qui développent les aptitudes cognitives et les connaissances de l’élève. Après cet enseignement de base, nous établissons un rigoureux cursus de 4 ans à l’université, toujours avec un programme spécifique conçu pour cultiver des points particuliers de connaissance et de capacité cognitive. Ensuite, vous faites la même chose avec 4 ans d’école de médecine, avec bourse de recherche, résidence sur place, etc. et après tout cela, vous avez des médecins tout frais et bien formés.

Question : Comment créer un système qui produit de bons musulmans ?

Réponse: Arf, j’espère juste que les enfants ramassent ce qu’ils sont censés prendre de positifs de leurs amis et de leur famille. Peut-être les amener à une conférence ou deux. Espérons que le programme de l’école du dimanche à la mosquée a quelque chose à offrir.

_____________________

Pensons-nous que les grandes figures musulmanes du passé, qu’elles soient érudites ou non, sont le fruit du hasard ? Non, la communauté musulmane a toujours eu un système rigoureux pour développer des musulmans forts, mais le colonialisme a délibérément détruit ce système dans la plus grande partie du monde musulman. C’est un système qui a été mis en œuvre par l’intermédiaire d’institutions comme le kuttab, où les enfants mémorisent le Coran dès leur plus jeune âge. La madrasa a continué cette éducation pour les jeunes musulmans comme l’ont fait d’autres institutions religieuses et sociales comme le turuq. Ces institutions, ainsi que la plus importante d’entre elles, la famille musulmane, ont inculqué les valeurs et le caractère islamiques, et ont inculqué le cadre cognitif islamique.

Si nous voulons revenir aux jours de gloire de la société islamique, nous ne pouvons pas y arriver sans recréer les institutions et les structures éducatives qui peuvent produire des musulmans forts. C’est à notre génération d’agir. Je crois fermement que nous pouvons le faire bi idhnillah.

Daniel Haqiqatjou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*