Que dois-je faire si je découvre que mon prédicateur préféré est corrompu ? Les 5 étapes du deuil.

Il est très traumatisant de découvrir que la personne que vous écoutez depuis des années a changé ou exprime maintenant des opinions de plus en plus déviantes.


Si vous reconnaissez cette déviance, considérez-vous comme un privilégié. La plupart des fans de cette personne ne comprendront même pas le problème, car leur seule source d’apprentissage de l’islam est le prédicateur lui-même. Ces fans n’ont même pas le recul nécessaire pour savoir ce qu’est ou n’est pas la corruption. Leur compréhension de l’islam dépend entièrement de ce que la célébrité enseigne. S’il change, ils changent.


J’ai moi-même vécu ce traumatisme. Des gens que je croyais être des savants honnêtes que j’aimais et respectais se sont révélés être des traîtres sans scrupules. Ce ne sont pas une ou deux remarques spontanées qui m’ont fait prendre conscience de cela, mais un comportement, des associations et des correspondances privées. Lorsque j’ai parlé de ces questions avec les prédicateurs en question, plutôt que d’apaiser l’inquiétude, ils l’ont aggravée en doublant la mise, en disculpant leur comportement, en lançant de vilaines accusations contre moi, en m’accusant de déloyauté, etc.


Ce que j’ai vu, c’est que lorsque les fans des prédicateurs vedettes vendus découvrent la corruption et la déviance, ils passent par les 5 étapes du deuil.

Première étape : Déni


La première pensée est : “Ce n’est rien”. Les fans ne veulent rien entendre de mal sur le prédicateur. Ils ignorent donc toutes les preuves et essaient de se protéger contre tout ce qui pourrait les incriminer afin de conserver l’image immaculée de leur prédicateur adoré. Malheureusement, beaucoup ne quittent pas cette étape, quelle que soit la quantité de preuves dont ils disposent.

Étape 2 : La colère


À ce stade, le fan s’en prend à quiconque lui signale la corruption/déviance. Il est très triste de voir ces personnes, car on peut entendre dans leur voix à quel point elles sont torturées. Ils considèrent la célébrité comme un membre de la famille. Parfois, ils aiment le prédicateur plus que les membres de leur propre famille. Mais ils sont également confus et peuvent sentir que quelque chose ne va pas. Cette contradiction provoque une angoisse mentale et ils libèrent cette frustration en s’en prenant aux autres et en défendant le prêcheur à tout prix.

Étape 3 : Négociation


Finalement, les fans ne peuvent pas nier qu’il y a quelque chose qui cloche avec le prêcheur. À ce jour, de multiples sources indépendantes ont soulevé les mêmes problèmes et le prédicateur lui-même n’a rien fait pour les corriger de manière satisfaisante, et encore moins pour les résoudre. Parfois, il peut même en rajouter encore plus. Les fans commencent à négocier avec eux-mêmes (se faire des dialogues internes) : “Il doit y avoir une explication. Cela doit être hors contexte, c’était une erreur innocente”, etc. Ils se disent : “Ok, alors peut-être qu’il a fait une erreur. Mais alors quoi ? Personne n’est parfait !” Ou encore : “Je vais juste prendre le bon et laisser le mauvais. Pas de problème.”

Étape 4 : Dépression


Cette étape frappe comme une tonne de briques. Les étapes précédentes n’ont pas pu empêcher l’inévitable réalisation. Maintenant, ils ont atteint le deuil complet et cela peut être très difficile à encaisser. Pour certains, leur Islam est menacé. Ils ont tellement associé l’Islam à ce prédicateur qu’ils transmettent le sentiment de trahison à l’Islam lui-même ou aux oulémas/imams et à la science religieuse dans son ensemble. Certains fans, dans leur deuil, font des déclarations dramatiques comme : “Je n’écouterai plus JAMAIS un savant/imam/prédicateur!” Cette étape peut durer des semaines ou des mois.

Étape 5 : Acceptation


Si Allah le veut, les ex-fans atteignent un stade de maturité. Ils comprennent maintenant que tous les prédicateurs d’aujourd’hui ne sont pas dignes de confiance, c’est le moins qu’on puisse dire, et que certains d’entre eux peuvent avoir les attributs extérieurs de l’Islam traditionnel alors qu’en réalité, ils ne sont rien d’autre que des loups faux-traditionalistes. Ils ont dépassé le fanatisme aveugle et commencent à faire la distinction entre la version de l’islam “modéré” enseigné par des imams bisounours et l’islam enseigné par les oulémas traditionnels depuis des siècles. Ces ex-fans ont peut-être des cicatrices, mais le processus de guérison est en bonne voie.
Un excellent exemple nous vient du sahabi (compagnon) Salman al-Farsi. Il a passé le début de sa vie d’adulte à quitter la religion du culte du feu pour devenir chrétien. Il trouvait un érudit chrétien avec qui étudier, apprenait tout ce qu’il pouvait jusqu’à la mort de l’érudit, puis il allait étudier avec l’érudit suivant. Une fois, il a découvert que l’un des érudits chrétiens avec qui il étudiait était corrompu et volait littéralement les gens. Il n’a pas abandonné ou dit : “Eh bien, nous ne pouvons que suivre les morts !” Il est passé à autre chose et a continué dans sa recherche de la vérité. Cela l’a finalement conduit à RasulAllah ﷺ et il est devenu l’un des plus grands Compagnons (qu’Allah les agrée tous).


Soyez comme Salman. Si un prédicateur vous brûle, il y a beaucoup d’autres oulémas/imams vertueux de nos jours qui s’en tiennent à la vérité et ne l’a vendent pas à vil prix. Cherchez-les et Allah vous guidera vers Lui bi idhnillah.


Daniel Haqiqatjou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*