Suis-je un mounafiq ? (hypocrite)

Plusieurs hadiths font référence à des hommes qui ont vaillamment combattu aux côtés du Prophète ﷺ et des Compagnons mais ces hommes iraient quand même en Enfer.

Une narration dans Sahih al-Bukhari est étonnante :

Abu Hurayra a dit :

“Nous étions en compagnie du Messager d’Allah dans une ghazwa (bataille), et il a fait une remarque sur un homme qui se disait musulman,  il a dit : “Cet homme est des gens du Feu.”

“Quand la bataille a commencé, l’homme s’est battu férocement jusqu’à ce qu’il soit blessé. Quelqu’un a dit : “Ô Messager d’Allah ! L’homme que tu as décrit comme faisant partie du peuple du Feu s’est battu férocement aujourd’hui et est mort.”

“Le prophète ﷺ a dit : “Il ira au Feu.” Certaines personnes ont été troublées par cela. Soudain, quelqu’un a dit qu’il était encore vivant mais gravement blessé. À la tombée de la nuit, il a perdu patience et s’est suicidé. Le Prophète en fut informé et il dit : “Allah akbar ! Je témoigne que je suis l’esclave d’Allah et son prophète”. Puis il ordonna à Bilal d’annoncer au peuple : “Nul n’entrera au Paradis sauf un musulman, et Allah peut soutenir cette religion même avec un homme désobéissant.”

Aujourd’hui, nous sommes aussi dans des batailles. Et ces batailles contre le mensonge et la déviance peuvent devenir vicieuses. Mais nous devons tous nous demander : Sommes-nous sincères ? Luttons-nous vraiment pour l’amour d’Allah, ou ce sont simplement des affirmations sans réalité concrètes ? Ces questions doivent être constamment posées en interne car seul Allah connaît notre véritable état.

Ibn Abi Mulaykah a dit : “J’ai rencontré trente des Compagnons du Prophète ﷺ qui craignaient tous d’être des hypocrites.” Cela fait référence à l’hypocrisie cachée que seul Allah connaît, et non au nifaq flagrant de celui qui rejette secrètement l’Islam et prétend être musulman.

En tout cas, le Prophète ﷺ dit que l’Islam peut être servi même par un fajir, comme dans le cas de cet homme dans le hadith qui faisait le bien en se battant aux côtés des croyants, mais qui a quand même commis une énorme faute avant de mourir.

Nous devrions donc continuer à faire ce qui est juste, tout en travaillant continuellement à notre sincérité et à nous purifier de nos défauts.

Beaucoup d’entre vous se battent et défendent le haqq. Vous êtes mes frères et soeurs en Islam et je me soucie vraiment de vous et je veux le meilleur pour vous. Je vous conseille donc de ne jamais négliger votre état intérieur et de ne jamais vous sentir convaincus qu’Allah ait accepté vos efforts. Soyez vigilants contre le nafs car le nafs est un ennemi plus dangereux que tous les réformistes, les progressistes et les modernistes du monde.

Quelle tragédie ce serait pour quelqu’un de se battre contre eux toute sa vie, de payer le prix de cette lutte, mais finalement de succomber à son nafs et de finir dans le Feu. Sauve-nous, ya Rabb !

Daniel Haqiqatjou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*